UX Design Comportemental

J'espĂšre que vous prendrez plaisir Ă  lire cet article.

« Notre cerveau, programmĂ© pour ĂȘtre rapide, pas pour ĂȘtre exact »

UX Design Comportemental, notre cerveau programmĂ© pour ĂȘtre rapide pas exact

Bienvenue Ă  bord du Titanic et du Lusitania. Les naufrages retentissants de ces deux paquebots rĂ©sonnent encore, jusque dans la comprĂ©hension du cerveau
 et de l’expĂ©rience client

Pour assurer la survie de notre espĂšce, notre systĂšme « limbique » fonctionne en mode temporel ultra rapide. Face Ă  l’urgence dĂ©clenchĂ©e par un danger inopinĂ© ou une proie potentielle, il va Ă  la milliseconde prendre l’ascendant sur le cortex.

Comme l’énonce Alain Berthoz, directeur du labo de physiologie de la perception et de l'action au CollĂšge de France: « Notre cerveau a d'abord Ă©tĂ© programmĂ© pour ĂȘtre rapide, pas pour ĂȘtre exact ».

Objectif : Ă©viter de gaspiller temps et Ă©nergie Ă  penser pour, soit privilĂ©gier la fuite; soit courser un gibier ou une superbe paire de chaussures en vitrine qui titille
notre non-conscient. Notre fonctionnement cĂ©rĂ©bral recĂšle d’ailleurs l’explication de bien des Ă©vĂ©nements. 

Prenons deux célÚbres naufrages de paquebots.

Le Titanic, le 14 avril 1912. 1.517 morts aprùs la collision d’un iceberg. Le Lusitania, le 7 mai 1915, 1.198 morts aprùs torpillage par un sous-marin allemand.

Un fait surprenant a longtemps questionnĂ© les scientifiques: dans le cas du Titanic, le nombre de femmes et d’enfants survivants a Ă©tĂ© bien plus Ă©levĂ© que dans celui du Lusitania. Alors que ces deux grandes drames maritimes partagent bien des similitudes : 30% de survivants, une mĂȘme proportion de passagers (60%)/ membres d’équipage (40%), des passagers aux profils socio-dĂ©mographiques et normes sociales similaires . Seule vraie diffĂ©rence : le temps qu’ont mis les paquebots Ă  sombrer. 2h40 pour le Titanic ; 18 minutes pour le Lusitania. 

DĂ©cours et des peurs

Des Ă©tudes scientifiques de 2010 ont rĂ©vĂ©lĂ© qu’une sorte de «dĂ©cours temporel » diffĂ©rencie nos trois cerveaux.

Imaginez-vous parmi les passagers du Lusitania qui vogue lentement. AprĂšs un agrĂ©able dĂ©jeuner vous prenez l’air sur le pont. Subitement une Ă©norme explosion secoue le navire. Une torpille allemande vient d’éventrer sa coque. Pris de panique, votre stress monte en flĂšche. Votre systĂšme « Ă©motionnel » prend Ă  100% le contrĂŽle de votre comportement. 

En quelques millisecondes, vos amygdales cĂ©rĂ©brales classent la situation « danger trĂšs Ă©levĂ© » et enclenchent le systĂšme d’urgence. Le tout sans aucun contrĂŽle « conscient » de votre part. 

En moins d’une seconde, votre hypothalamus active des neuromodulateurs pour prĂ©parer vos organes et muscles Ă  rĂ©agir. Le cortisol Ă  son tour libĂšre massivement de l’adrĂ©naline dans votre flux sanguin pour aiguiser vos sens et vous rebooster physiquement pour affronter votre crise de panique.

Face Ă  cette situation exceptionnelle, votre cerveau « Ă©motionnel » a anticipĂ© l’urgence et le danger

Résultat ? Cette situation va faire adopter aux hommes sur le Lusitania un réflexe de fuite. A 100% en mode survie, leur cerveau est incapable de proposer un autre comportement.

Avec les deux heures de plus dont ont bĂ©nĂ©ficiĂ© les passagers du Titanic, leur rĂ©action bio-physiologique sera diffĂ©rente. Leur systĂšme parasympathique a eu le temps de modĂ©rer l’effet du tsunami Ă©motionnel Ă  affronter. La crise de panique passĂ©e, la prĂ©sence d’autres passagers a activĂ© un «biais social et culturel » poussant les hommes Ă  se conformer Ă  la norme sociale : « les femmes et les enfants d’abord ».

Paradoxalement, ces tragĂ©dies maritimes mettent en lumiĂšre trois concepts clĂ©s de «l’expĂ©rience client »

  1. la valeur de plaisir ou de dĂ©plaisir ; 
  2. le niveau de familiarité face à une situation ;
  3. et le caractĂšre long ou bref du dĂ©cours temporel de l’évĂ©nement.

Elles valident aussi un paramĂštre essentiel: l’épicentre des comportements humains se trouve toujours dans le systĂšme « Ă©motionnel », pas dans le systĂšme « rationnel » !

Quel objectif souhaitez-vous atteindre ?

Mieux comprendre l'UX Design Comportemental ?

Télécharger gratuitement mon livre en format PDF. Ce livre va vous propulser dans un univers inédit, inspirant, passionnant, 
 celui des (neuro)sciences comportementales.

Augmenter vos compétences en UX Design ?

DĂ©velopper, Ă  votre rythme, des compĂ©tences rares et durables en Design Comportemental. Apprenez Ă  assembler Design, Psychologie, Neurosciences et Business 

Mesurer objectivement vos Ă©crans ?

Utiliser des outils UX pour prédire le comportement de vos utilisateurs. Obtenir des données objectives, chiffrées et scientifiques pour justifier vos choix.

Etude de cas #1 — SNCF Connect

Chaque Ă©cran de l’application SNCF Connect est remplie d’enseignements en UX Design Comportemental (pour le meilleur ou le pire). DĂ©couvrez ce qu’est un score d’expĂ©rience et comment le mesurer. Le tout en pratique sur les Ă©crans de SNCF Connect (25 minutes).A trĂšs bientĂŽt 
PS : quel est le score d'expĂ©rience que vous offrez Ă  vos utilisateurs / clients 


Lire la suite

Le cerveau de vos clients / utilisateurs toujours à portée de main ?

Comment faire pour comprendre et mĂ©moriser les zones du cerveau ? đŸ‘‡ïžđŸ§  sans devenir neuro-scientifique ?🧠 avec un outil gratuit et trĂšs facile Ă  transporter ?🧠 que vous pouvez utiliser Ă  chaque phase de vos projets marketing, digitaux, 
 ?TĂ©lĂ©charger la fiche de la « Main UX » : https://www.sapiensux.com/mainux-lead-magnet-form/ 


Lire la suite
UX Design Comportemental, le cerveau de vos utilisateurs ne manque pas d'aires

Votre cerveau ne manque pas d’aires!

La gĂ©ographie cĂ©rĂ©brale recĂšle un tas d’explications passionnantes de nos choix et comportements. La science avance dans cette exploration du cerveau aujourd’hui cartographiĂ© en 180 aires fonctionnelles.  La premiĂšre carte du cerveau Ă©tablie dĂ©but du 20Ăšme siĂšcle par le neuropathologiste allemand Korbinian Brodmann dĂ©limitait 52 aires distinctes, chacune correspondant Ă  une activitĂ© fonctionnelle spĂ©cifique. Ce sont toujours ces 


Lire la suite
UX Design Comportemental, vas-y fait péter la découverte UX

Vas-y, fait péter la découverte !

Pour explorer une Terra Incognita comme le cerveau, rien de tel qu’une carte. La premiĂšre a Ă©tĂ© patiemment Ă©laborĂ©e au dĂ©but du 20Ăšme siĂšcle en dissĂ©quant des cas cliniques.  650
 kilomĂštres ! de vaisseaux sanguins sont nĂ©cessaires pour irriguer et alimenter un cerveau humain. Soit la distance Amsterdam-Berlin ! Telle est la folle rĂ©ponse Ă  la question de 


Lire la suite
UX Design Comportemental, mais qu'est-ce que vos utilisateurs ont dans le cerveau

Mais qu’est-ce que vos utilisateurs ont dans le cerveau?

Bienvenue au pays des neurones. Y en a de la haute technologie sous le capot crĂąnien ! Entre servomoteur et cerveau moteur de tous les choix et comportements de vos utilisateurs.  ParĂ©s Ă  replonger dans l’incroyable univers de nos trois cerveaux ciselĂ©s par des millions d’annĂ©es d’expĂ©riences humaines ? Commençons par notre servomoteur, une « grosse noix » 


Lire la suite
UX Design Comportemental, des millénaires d'évolution en 86.400 secondes

Des millĂ©naires d’évolution en 86.400 secondes

Si l’histoire du cerveau se rĂ©sumait Ă  une journĂ©e, qui serait le Jack Bauer qui dĂ©jouerait les fausses certitudes en 24 Heures Chrono ? Le systĂšme Ă©motionnel, bien sĂ»r ! L’importance centrale du systĂšme « Ă©motionnel » dans les expĂ©riences vĂ©cues au quotidien par vos clients peut aussi se rĂ©sumer en une mĂ©taphore temporelle. Ramenons carrĂ©ment les millĂ©naires 


Lire la suite