Design Comportemental — SapiensUx

J'espùre que vous prendrez du plaisir à lire cet article 
 Et mieux encore : qu'il vous soit utile.

🧠 « Viiite ! Il nous faut une nouvelle UX ! »

UX Design Comportemental, vite il nous faut un nouveau site

AussitÎt une équipe UX est réquisitionnée pour réfléchir à chaque détail de chaque écran pendant des semaines.

Les cerveaux des personnes impliquĂ©es dans le projet s’approprient progressivement le moindre dĂ©tail de chaque nouvel Ă©cran mis au point.

En meeting, les nouveaux Ă©crans sont prĂ©sentĂ©s Ă  d’autres personnes qui, Ă  leur tour, vont « regarder » les nouveaux composants digitaux au grĂ© de leur adjonction.

En « regardant » durant des semaines chaque détail, tous les cerveaux en surchauffe de vos collaborateurs auront stocké et imprimé non-consciemment chaque partie des écrans.

ExcitĂ©e comme une puce numĂ©rique, l’équipe est prĂȘte pour le lancement de son nouveau site/service.

De l’autre cĂŽtĂ© du miroir, cĂŽtĂ© clients, c’est une toute autre histoire ! 

Comme expliqué dans un précédent post, via leur vision périphérique, les clients « voient » à 97% le premier écran complÚtement flou excepté sur une mini-zone de 2,54 cm.

A partir de ces infos parcellaires, leur cerveau Ă©value prioritairement et Ă  la vitesse de l’éclair la prĂ©sence de « prĂ©dateurs » dans leur champ visuel afin de les Ă©viter.

Puis, il se met en quĂȘte de «proies » potentielles et a fixer les yeux sur celles-ci afin d’en rĂ©colter les dĂ©tails prĂ©cis.

Dans ce contexte, que croyez-vous qu’il advienne des contenus que vous, concepteurs, jugez nickel et essentiels mais que les clients vont « voir » et classer en un coup d’Ɠil comme « prĂ©dateurs » Ă  fuir du regard?

La prise en compte de cette divergence de visions est encore trop peu ancrĂ©e dans la conception d’écrans et outils digitaux par les entreprises. La majoritĂ© sont conçus 
 Ă  l’aveugle !

Exemple : la foule de « carrousel » ou de « fonds immersifs » ayant fleuri sur les sites pour tenter de booster la promotion de produits

Perception du cerveau ? « Ma vision pĂ©riphĂ©rique dĂ©tecte un grand rectangle. La forme-mĂȘme de produits/messages dont je n’ai aucun besoin et que, 99% du temps, je zappe. RĂ©sultat : j’associe cette forme Ă  la catĂ©gorie «prĂ©dateur ». Je vais donc Ă©viter de regarder la zone prĂ©cise qu’elle occupe »

Autre exemple : vous slalomez entre les rayons d’un supermarchĂ©, liste de courses Ă  la main, caddie au bout de l’autre.

Votre cerveau « voit » des articles, par milliers. Mais il ne les « regarde » pas vu que votre vision pĂ©riphĂ©rique prĂ©-filtre l’offre plĂ©thorique d’articles. En fait, les fonctions non-conscientes de votre cerveau analysent chaque Ă©lĂ©ment du monde extĂ©rieur avant mĂȘme que vous en ayez conscience ! ArrivĂ© au rayon plats prĂ©parĂ©s, votre cerveau identifie en vision pĂ©riphĂ©rique et quelques millisecondes, une des « proies » prĂ©sentes sur votre liste. Il vous stoppe net et envoie les yeux « regarder » le produit de prĂšs. « Super, juge-t-il, exactement la lasagne que je cherchais ».

Morale de ces expériences vécues
 inconsciemment ?

Il saute 
 aux yeux que services et produits doivent avant tout ĂȘtre conçus pour la vision pĂ©riphĂ©rique ; ĂȘtre pensĂ©s pour aider le cerveau Ă  « voir » l’absence de « prĂ©dateur » et Ă  faciliter la dĂ©tection de « proies » Ă  « regarder » ensuite en dĂ©tail.

Hélas, plein de sociétés continuent à penser, en dépit du bon sens, que leurs clients « regarderont » servilement tous les composants des écrans de leur site ou tous leurs produits en boutiques.

Alors que le cerveau humain snobe superbement des pans entiers d’infos dont la crĂ©ation se rĂ©vĂšle un trou noir aspirant temps, Ă©nergie et budgets.

Conclusion

La conception d'expériences utilisateur et de produits digitaux ne peut se faire sans une compréhension profonde de la biologie et du comportement humain.

Les mécanismes de perception, notamment la vision périphérique, jouent un rÎle crucial dans la maniÚre dont les utilisateurs interagissent avec les interfaces numériques.

Ignorer ces principes fondamentaux peut mener Ă  des efforts de conception inefficaces, oĂč des Ă©lĂ©ments jugĂ©s cruciaux par les concepteurs sont perçus comme des distractions, voire des menaces, par les utilisateurs.

Il est donc essentiel de repenser nos approches de conception pour qu'elles soient en harmonie avec les fonctionnalités cognitives de notre cerveau.

Je vous invite à regarder l'événement Think Performance organisé par Google lors de laquelle j'ai été invité comme keynote speaker : https://www.sapiensux.com/design-comportemental-conference-ux-design/

Cette prise de conscience ouvre des questions importantes

Comment pouvez-vous intégrer les principes de la vision périphérique et de la cognition non-consciente dans la conception de vos interfaces pour améliorer l'expérience utilisateur ? Quelles méthodes de test utilisateur pouvez-vous mettre en place pour évaluer l'efficacité de vos designs à travers le prisme de ces processus biologiques ?

Quelles stratégies pouvez-vous développer pour mieux comprendre les réactions instinctives des utilisateurs face à différents éléments d'une interface ? Comment vos recherches peuvent-elles éclairer la conception de produits qui s'alignent mieux avec les mécanismes naturels de perception et de décision des utilisateurs ?

Nous prenons votre vie privĂ©e au sĂ©rieux et ne vous spammerons jamais, ne partagerons ni ne vendrons vos donnĂ©es. Vous pouvez Ă©galement vous dĂ©sinscrire des e-mails Ă  tout moment en 1 clic. Consultez notre politique de confidentialitĂ© pour tous les dĂ©tails.

Design comportemental - Faire de son mieux, toujours

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 9. Faire de son mieux, toujours.

Trousseau de clĂ©s et boĂźte Ă  outils de l'expĂ©rience clientDernier rĂ©flexe. Un rĂ©flexe enfantĂ© par les huit prĂ©cĂ©dents. Un peu le gri-gri Ă  garder Ă  l’esprit pour vous rassurer et vous dĂ©complexer.Ces rĂ©flexes sont modestement des pistes proposĂ©es pour tendre vers une organisation, un fonctionnement et une culture qui (re)placent rĂ©solument l’Humain au centre de la dynamique d’une 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 9. Faire de son mieux, toujours.
Design comportemental - Garder les choses simples

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 8. Garder les choses simples.

En expĂ©rience client, tous les chemins mĂšnent Ă  Rome 
 enfin, presque !Le mix « environnement - demande des clients - Ă©volution technologique » dans lequel Ă©voluent les entreprises ne cesse de se complexifier et de s’accĂ©lĂ©rer. Face Ă  ces changements de plus en plus rapide, l’entreprise moderne a hĂ©las rĂ©pondu Ă  la complexitĂ© par la complication. De nouveaux 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 8. Garder les choses simples.
Design comportemental - Déconnecter coûts et attention

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 7. DĂ©connecter coĂ»ts et attention.

ExpĂ©rience client, des chiffres et de l’ÊTREBeaucoup de grosses entreprises sont aveuglĂ©es par la gestion de leur structure de coĂ»ts privant l’expĂ©rience client du regard soutenu qu’elle mĂ©rite : sur 100% de leurs dĂ©penses, la majoritĂ© de celles-ci sont aspirĂ©es dans les frais de salaires, de production, d’innovation, de fonctionnement, d’infrastructures, 
 et derniĂšrement, de bonheur au travail. 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 7. DĂ©connecter coĂ»ts et attention.
Design comportemental - Privilégier la vitesse, pas la précipitation

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 6. PrivilĂ©gier la vitesse, pas la prĂ©cipitation.

ExpĂ©rience client, courez, courez, 
 Mais pour aller oĂč ? Qu’importe, du moment que vous courez.Dans un monde oĂč l’espĂ©rance moyenne de vie des sociĂ©tĂ©s du Fortune 500 est passĂ©e de 75 Ă  15 ans au cours des 50 derniĂšres annĂ©es, les clients attendent de plus en plus Ă  vivre une expĂ©rience positive et les chiffres mondiaux montrent, 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 6. PrivilĂ©gier la vitesse, pas la prĂ©cipitation.
Design comportemental - Bannir les suppositions et les Ă©vidences

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 5 : Bannir les suppositions et les Ă©vidences.

En expĂ©rience client, supposer, c’est se tromper.Un matin de janvier, je marchais dans le parc qui sĂ©pare mon domicile des bureaux de mon entreprise lorsque je vis une canette de biĂšre vide de 50 cl roulant sur le chemin. Je me penchai pour la ramasser avec dans l’idĂ©e de la jeter dans la premiĂšre poubelle venue. AprĂšs cette 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 5 : Bannir les suppositions et les Ă©vidences.
Design comportemental - Privilégier l'intelligence naturelle

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 4. PrivilĂ©gier l’intelligence naturelle.

ExpĂ©rience client, soyez IN, IA pas le choix !NoyĂ©e dans un ocĂ©an de data, cernĂ©e d’intelligence artificielle, l’espĂšce humaine est en passe de dĂ©crocher de la courbe de croissance technologique 
La grande majoritĂ© d’entre nous ont dĂ©jĂ , et de plus en plus souvent, Ă©prouvĂ© ce sentiment d’ĂȘtre dĂ©passĂ©, larguĂ©, impuissant face Ă  l’explosion des technologies. A la fois 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 4. PrivilĂ©gier l’intelligence naturelle.