UX Design Comportemental

J'espĂšre que vous prendrez plaisir Ă  lire cet article.

🧠 « Troupes d’UX Designers » ou « Forces SpĂ©ciales UX » ?

UX Design Comportemental, UX Design Classique ou Force Spéciale UX

L’UX Design est le buzzword en vogue 

Sur toutes les lĂšvres, l’expĂ©rience client digitale est devenue un dĂ©fi crucial que chaque entreprise tente de relever Ă  sa maniĂšre. 

L’UX Design devient tellement important que presque toutes les grandes sociĂ©tĂ©s crĂ©ent des dĂ©partements composĂ© de dizaines d'UX Designers et/ou se dotent d’outils technologiques de pointe.

Cependant, il ne suffit pas d’acheter du matĂ©riel de pointe et de recruter un personnel nombreux pour dĂ©velopper des expĂ©riences clients digitales performantes.

Pour forger celles-ci et sans cesse hausser le niveau, l’expertise, la maĂźtrise et la connaissance poussĂ©e sur les comportements humains sont indispensables. Le tout maniĂ© par des spĂ©cialistes balĂšses. Mais pas n’importe lesquels.

A l’image des « Navy Seals » de l’armĂ©e amĂ©ricaine, il faut le top des Forces SpĂ©ciales UX, en appui constant de l’armĂ©e rĂ©guliĂšre UX utilisant des techniques classiques. Le parallĂšle peut paraĂźtre Ă  premiĂšre vue audacieux voire excessif.

Pourtant, il illustre parfaitement l’enjeu actuel du dĂ©veloppement de l’UX Design Comportemental comme levier stratĂ©gique

Pour continuer Ă  grimper des paliers en UX, un Ă©quilibre et une collaboration intelligente entre forces spĂ©ciales UX et armĂ©e conventionnelle UX doivent ĂȘtre maintenus voire renforcĂ©s.

Pour mieux comprendre, poursuivons notre analogie en examinant le profil des « Seals », dont la mythique « Seal Team 6 » était allée chercher et « neutraliser » Oussama Ben Laden au Pakistan le 2 mai 2011.

Design Comportemental, un effet levier maximum

Les « Seals » sont des commandos d’élite d’intervention dont le premier objectif est d’assurer des missions complexes.

Chaque unitĂ© est composĂ©e de maximum une dizaine d’hommes, chacun hyperentraĂźnĂ© et spĂ©cialisĂ© sur un savoir-faire de pointe (tir d’élite, dĂ©minage, etc).

Ce cocktail de compĂ©tences de pointe garantit rapiditĂ©, expertise, prĂ©cision, souplesse et intervention sur des missions avec un effet levier maximum capable de faire une grosse diffĂ©rence. 

Les « Forces spĂ©ciales » de l’UX, ne fonctionnent pas autrement, elles sont sollicitĂ©es pour mener des missions pointues (innovation, produit stratĂ©gique, rĂ©solution de problĂšmes, 
) en accompagnant les forces conventionnelles UX.

Si les « Seals Â» de l’UX en sont capables, Ă  l’image de ceux de la Navy, c’est grĂące Ă  :

  • leur savoir-faire sur les comportements humains, actualisĂ© et enrichi en permanence au cours de nombreuses missions trĂšs variĂ©es 
  • leur mĂ©thodologie en Design Comportemental trĂšs poussĂ©e pour optimiser les rĂ©sultats business
  • leurs innovations de pointe grĂące aux neurosciences, testĂ©es en situation rĂ©elle puis amĂ©liorĂ©es avant d’ĂȘtre Ă©tendues aux troupes rĂ©guliĂšres
  • leur appui frĂ©quent aux troupes conventionnelles pour leur permettre de progresser sans risques sur le terrain; pour les former aux nouvelles techniques ; les aider opĂ©rationnellement sur les missions.

80% de force UX classique / 20% aux forces spéciales UX

1

Une Ă©quipe UX conventionnelle, seule, n’est ni Ă©quipĂ©e, ni formĂ©e, ni confrontĂ©e Ă  suffisamment de missions que pour pouvoir faire un levier diffĂ©renciant fort. 

2

Une Ă©quipe de « Seals UX », seule, n’a pas les Ă©quipes pour rĂ©aliser les nombreuses tĂąches demandĂ©es quotidiennement par les organisations.

3

C’est de la collaboration des deux forces que naĂźt une diffĂ©rence significative.

Si je prĂŽne l’internalisation des Ă©quipes UX depuis des annĂ©es, la crĂ©ation d'unitĂ©s d’élite UX s’impose aux sociĂ©tĂ©s dĂ©sireuses de progresser dans le dĂ©veloppement de l’expĂ©rience client (entre autre digitale).

La spĂ©cialisation UX est en effet appelĂ©e Ă  se rĂ©pandre encore davantage et la concurrence commerciale Ă  s’intensifier sur ce terrain minĂ© de l’UX Design que je dĂ©friche, explore et enrichis depuis plus de 20 ans. 

L’internalisation massive d'UX Designers permet aux entreprises de juste se maintenir Ă  niveau du marchĂ©, mais n’est pas suffisant pour proposer une expĂ©rience client digitale diffĂ©renciante.

L’idĂ©al est de faire rĂ©solument Ă©voluer les organisations UX vers un modĂšle oĂč le boulot se fait Ă  80% par des forces UX conventionnelles accompagnĂ© Ă  20% par des « Seals UX » formĂ©s au UX Design Comportemental.

En dehors de l’accompagnement, la prĂ©sence constante de « Seals UX » permet aux organisations de continuer Ă  diffuser une partie des acquis, des armes et des mĂ©thodes des « Seals UX » afin que toute l'organisation soit progressivement mieux formĂ©e et devienne plus efficace.

Des sociĂ©tĂ©s comme Apple, Google, Disney, Starbucks ou plus proche de nous Rexel, Nature et DĂ©couvertes, MMA, 
 ont en commun une vision UX claire, une Ă©quipe rapprochĂ©e de « Seals UX » et des troupes rĂ©guliĂšres efficaces pour dĂ©ployer les solutions digitales.

Gagner de l’expĂ©rience

Quelle que soit la forme que prendra la polarisation en cours sur l’UX qui n’en est qu’à ses dĂ©buts, des « forces spĂ©ciales UX » sont incontournables pour au moins trois raisons :

1

Pour profiter d’un know how, d’une expertise et gagner de l’expĂ©rience. Seules des unitĂ©s spĂ©cialisĂ©es et concentrĂ©es sur des dĂ©fis prĂ©cis sont capables de faire une diffĂ©rence tangible. A l’heure du dĂ©crochage de l’adaptabilitĂ© humaine de la courbe ascensionnelle suivie par le progrĂšs technologique (voir article « Concevoir Ă  partir de l’humain plutĂŽt que de la technologie »), se faire upgrader et Ă©pauler par des spĂ©cialistes sera indispensable pour ne pas ĂȘtre larguĂ©

2

Cette activitĂ© haut niveau ne peut s’exercer que dans une structure autonome combinant un Ă©tat d’esprit, un mode de fonctionnement et une exigence spĂ©cifiques difficilement intĂ©grable aux autres divisions d'une grosse organisation.

3

L’approche d’une entitĂ© indĂ©pendante garantit un recul, un regard neuf sur une foule de missions ponctuelles rĂ©alisĂ©es dans des contextes diffĂ©rents. Tout autant qu’une volontĂ© de perfectionnement permanent des techniques dĂ©jĂ  existantes.

Amélioration de la méthodologie et développement de nouvelles technologies

En dehors de l’accompagnement UX des sociĂ©tĂ©s voulant ĂȘtre dans le peloton de tĂȘte digital de leur marchĂ©, j'amĂ©liore sans cesse l'arsenal, crĂ©Ă© ou amĂ©liore la mĂ©thodologie ERA ainsi que les armes technologiques. 

Deux exemples :

1

L’application SapiensTOOLS 

L’application SapiensTOOLS (fort utilisĂ©e par Google) comporte jusqu’ici quatre fonctionnalitĂ©s dont une permettant d’analyser l’attractivitĂ© attentionnelle des zones d’un Ă©cran. D’ici deux ans, elle devrait s’enrichir de nouveaux outils. L’un d’eux pourra dĂ©terminer instantanĂ©ment les 5 concepts principaux vĂ©hiculĂ©s par un texte et les niveaux Ă©motionnels qu’ils gĂ©nĂšrent.

2

L’automatisation d’analyses des donnĂ©es biomĂ©triques

J'explore aussi l’automatisation d’analyses des donnĂ©es biomĂ©triques rĂ©coltĂ©es par ElectroEncĂ©phaloGramme (EEG) lors de neurotests complexes mobilisant parfois 20 capteurs de signaux et gĂ©nĂ©rant diffĂ©rents types de rĂ©action suivant les individus. J'Ă©tudie un systĂšme capable de combiner n’importe quelles donnĂ©es biomĂ©triques et de les assembler afin d’en tirer diffĂ©rents patterns. GrĂące Ă  ceux-ci, d’ici deux ans, les « troupes d'UX Designers classiques » de sociĂ©tĂ©s arriveraient Ă  sortir automatiquement des analyses pertinentes sur un sujet, sans pour autant possĂ©der les connaissances approfondies d’un spĂ©cialiste. Vive l’automatisation d’analyses Ă  la portĂ©e de tous.

Seul un « Seal UX » est capable, grĂące Ă  son background, Ă  ses missions successives, Ă  son expĂ©rience Ă  la fois technique et de terrain, de mettre un tel outil performant au point et d’ensuite le mettre Ă  la portĂ©e des troupes rĂ©guliĂšres.

Mon exigence est que mes clients soient Ă  niveau en permanence et de toujours avoir une longueur technique, psychologique, tactique et stratĂ©gique d’avance.

UX Design Comportemental, UX Design Classique ou Force Spéciale UX

Anticiper, c’est gagner, car comme le dit la devise des « Navy Seals » :

« The Only Easy Day Was Yesterday »

(« Le seul jour facile, c’était hier »).

Vous voulez aller plus loin ?


 ou simplement ĂȘtre tenu au courant de l'actualitĂ© sur le Design Comportemental

Nous prenons votre vie privĂ©e au sĂ©rieux et ne vous spammerons jamais, ne partagerons ni ne vendrons vos donnĂ©es. Vous pouvez Ă©galement vous dĂ©sinscrire des e-mails Ă  tout moment en 1 clic. Consultez notre politique de confidentialitĂ© pour tous les dĂ©tails.