Marc Van Rymenant

J'espère que vous prendrez du plaisir à lire cet article … Et mieux encore : qu'il vous soit utile.

🎓️ Une carte d’empathie ne sert pas à grand chose ?

  • Home
  • >
  • Blog
  • >
  • 🎓️ Une carte d’empathie ne sert pas Ă  grand chose ?

Une carte d'empathie est un outil couramment utilisé en UX Design pour essayer de comprendre les utilisateurs et leurs besoins.

Les questions posĂ©es sont très intĂ©ressantes : que pensent les utilisateurs ? que ressentent-ils ? que voient-ils ? que disent-ils ? quels sont leurs bloquants, frustrations, problèmes, … ? 

Mais il y a de nombreux problèmes à son utilisation. Voici les principaux :

Format « simpliste » : le format visuel utilisé pour une carte d’empathie ne permet que de mettre quelques éléments pour répondre à chaque question. Par exemple : utiliser 4 ou 5 post-its pour décrire la richesse de ce que pensent des milliers d’utilisateurs est impossible.

Biais et subjectivité : la carte d'empathie repose souvent sur les observations et les opinions de l'équipe de conception. Par conséquent, il est possible qu'elle soit influencée par des biais et des subjectivités, qui peuvent limiter sa pertinence et sa fiabilité.

Manque de données quantitatives : la carte d'empathie est souvent basée sur des données qualitatives, telles que des entretiens avec des utilisateurs. Bien que ces données soient précieuses, elles peuvent ne pas être représentatives de l'ensemble de la population d'utilisateurs. De plus, elles ne fournissent souvent pas de chiffres et de mesures quantitatives, qui peuvent être nécessaires pour évaluer l'impact d'un projet.

Dépendance à la phase de recherche : la carte d'empathie est souvent utilisée en début de projet, lors de la phase de recherche. Bien qu'elle fournisse une base solide pour la conception, elle ne doit pas être considérée comme une fin en soi. Les besoins et les désirs des utilisateurs peuvent évoluer au fil du temps, et il est important de continuer à recueillir des données tout au long du cycle de vie du projet.

Limites du contexte d'utilisation : la carte d'empathie est conçue pour comprendre les utilisateurs dans un contexte donné. Elle peut ne pas prendre en compte les variations culturelles, sociales, économiques et autres qui peuvent avoir un impact sur la façon dont les utilisateurs interagissent avec un produit ou un service.

Limites de la compréhension de l'utilisateur : même avec une carte d'empathie bien conçue, il est possible que l'on ne comprenne pas complètement les utilisateurs. Les utilisateurs peuvent avoir des motivations cachées ou des besoins qui ne sont pas immédiatement évidents. Il est important de continuer à interagir avec les utilisateurs et à recueillir des données pour mieux comprendre leurs besoins.

En conclusion, la carte d'empathie est un outil très utile en UX Design, mais il est important de comprendre ses limites.

C'est pour ces raisons qu'en Design Comportemental, on utilise l'Avatar, une technique permettant de comprendre en profondeur les fondations des comportements de 70% des utilisateurs / clients.

Vous voulez aller plus loin ?

Design Comportemental - Marc Van Rymenant

Je vous propose de jeter un œil au programme que j'ai créé pour enrichir vos compétences UX en apprenant à combiner Design, Psychologie & Neurosciences.

… ou simplement être tenu au courant de l'actualité sur le Design Comportemental

Nous prenons votre vie privĂ©e au sĂ©rieux et ne vous spammerons jamais, ne partagerons ni ne vendrons vos donnĂ©es. Vous pouvez Ă©galement vous dĂ©sinscrire des e-mails Ă  tout moment en 1 clic. Consultez notre politique de confidentialitĂ© pour tous les dĂ©tails.