Marc Van Rymenant

J'espùre que vous prendrez du plaisir à lire cet article 
 Et mieux encore : qu'il vous soit utile.

đŸŽ“ïž Une carte d’empathie ne sert pas Ă  grand chose ?

  • Home
  • >
  • Blog
  • >
  • đŸŽ“ïž Une carte d’empathie ne sert pas Ă  grand chose ?

Une carte d'empathie est un outil couramment utilisé en UX Design pour essayer de comprendre les utilisateurs et leurs besoins.

Les questions posĂ©es sont trĂšs intĂ©ressantes : que pensent les utilisateurs ? que ressentent-ils ? que voient-ils ? que disent-ils ? quels sont leurs bloquants, frustrations, problĂšmes, 
 ? 

Mais il y a de nombreux problĂšmes Ă  son utilisation. Voici les principaux :

Format « simpliste » : le format visuel utilisĂ© pour une carte d’empathie ne permet que de mettre quelques Ă©lĂ©ments pour rĂ©pondre Ă  chaque question. Par exemple : utiliser 4 ou 5 post-its pour dĂ©crire la richesse de ce que pensent des milliers d’utilisateurs est impossible.

Biais et subjectivité : la carte d'empathie repose souvent sur les observations et les opinions de l'équipe de conception. Par conséquent, il est possible qu'elle soit influencée par des biais et des subjectivités, qui peuvent limiter sa pertinence et sa fiabilité.

Manque de donnĂ©es quantitatives : la carte d'empathie est souvent basĂ©e sur des donnĂ©es qualitatives, telles que des entretiens avec des utilisateurs. Bien que ces donnĂ©es soient prĂ©cieuses, elles peuvent ne pas ĂȘtre reprĂ©sentatives de l'ensemble de la population d'utilisateurs. De plus, elles ne fournissent souvent pas de chiffres et de mesures quantitatives, qui peuvent ĂȘtre nĂ©cessaires pour Ă©valuer l'impact d'un projet.

DĂ©pendance Ă  la phase de recherche : la carte d'empathie est souvent utilisĂ©e en dĂ©but de projet, lors de la phase de recherche. Bien qu'elle fournisse une base solide pour la conception, elle ne doit pas ĂȘtre considĂ©rĂ©e comme une fin en soi. Les besoins et les dĂ©sirs des utilisateurs peuvent Ă©voluer au fil du temps, et il est important de continuer Ă  recueillir des donnĂ©es tout au long du cycle de vie du projet.

Limites du contexte d'utilisation : la carte d'empathie est conçue pour comprendre les utilisateurs dans un contexte donné. Elle peut ne pas prendre en compte les variations culturelles, sociales, économiques et autres qui peuvent avoir un impact sur la façon dont les utilisateurs interagissent avec un produit ou un service.

Limites de la comprĂ©hension de l'utilisateur : mĂȘme avec une carte d'empathie bien conçue, il est possible que l'on ne comprenne pas complĂštement les utilisateurs. Les utilisateurs peuvent avoir des motivations cachĂ©es ou des besoins qui ne sont pas immĂ©diatement Ă©vidents. Il est important de continuer Ă  interagir avec les utilisateurs et Ă  recueillir des donnĂ©es pour mieux comprendre leurs besoins.

En conclusion, la carte d'empathie est un outil trĂšs utile en UX Design, mais il est important de comprendre ses limites.

C'est pour ces raisons qu'en Design Comportemental, on utilise l'Avatar, une technique permettant de comprendre en profondeur les fondations des comportements de 70% des utilisateurs / clients.

Design comportemental - Faire de son mieux, toujours

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 9. Faire de son mieux, toujours.

Trousseau de clĂ©s et boĂźte Ă  outils de l'expĂ©rience clientDernier rĂ©flexe. Un rĂ©flexe enfantĂ© par les huit prĂ©cĂ©dents. Un peu le gri-gri Ă  garder Ă  l’esprit pour vous rassurer et vous dĂ©complexer.Ces rĂ©flexes sont modestement des pistes proposĂ©es pour tendre vers une organisation, un fonctionnement et une culture qui (re)placent rĂ©solument l’Humain au centre de la dynamique d’une 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 9. Faire de son mieux, toujours.
Design comportemental - Garder les choses simples

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 8. Garder les choses simples.

En expĂ©rience client, tous les chemins mĂšnent Ă  Rome 
 enfin, presque !Le mix « environnement - demande des clients - Ă©volution technologique » dans lequel Ă©voluent les entreprises ne cesse de se complexifier et de s’accĂ©lĂ©rer. Face Ă  ces changements de plus en plus rapide, l’entreprise moderne a hĂ©las rĂ©pondu Ă  la complexitĂ© par la complication. De nouveaux 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 8. Garder les choses simples.
Design comportemental - Déconnecter coûts et attention

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 7. DĂ©connecter coĂ»ts et attention.

ExpĂ©rience client, des chiffres et de l’ÊTREBeaucoup de grosses entreprises sont aveuglĂ©es par la gestion de leur structure de coĂ»ts privant l’expĂ©rience client du regard soutenu qu’elle mĂ©rite : sur 100% de leurs dĂ©penses, la majoritĂ© de celles-ci sont aspirĂ©es dans les frais de salaires, de production, d’innovation, de fonctionnement, d’infrastructures, 
 et derniĂšrement, de bonheur au travail. 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 7. DĂ©connecter coĂ»ts et attention.
Design comportemental - Privilégier la vitesse, pas la précipitation

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 6. PrivilĂ©gier la vitesse, pas la prĂ©cipitation.

ExpĂ©rience client, courez, courez, 
 Mais pour aller oĂč ? Qu’importe, du moment que vous courez.Dans un monde oĂč l’espĂ©rance moyenne de vie des sociĂ©tĂ©s du Fortune 500 est passĂ©e de 75 Ă  15 ans au cours des 50 derniĂšres annĂ©es, les clients attendent de plus en plus Ă  vivre une expĂ©rience positive et les chiffres mondiaux montrent, 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 6. PrivilĂ©gier la vitesse, pas la prĂ©cipitation.
Design comportemental - Bannir les suppositions et les Ă©vidences

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 5 : Bannir les suppositions et les Ă©vidences.

En expĂ©rience client, supposer, c’est se tromper.Un matin de janvier, je marchais dans le parc qui sĂ©pare mon domicile des bureaux de mon entreprise lorsque je vis une canette de biĂšre vide de 50 cl roulant sur le chemin. Je me penchai pour la ramasser avec dans l’idĂ©e de la jeter dans la premiĂšre poubelle venue. AprĂšs cette 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 5 : Bannir les suppositions et les Ă©vidences.
Design comportemental - Privilégier l'intelligence naturelle

🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 4. PrivilĂ©gier l’intelligence naturelle.

ExpĂ©rience client, soyez IN, IA pas le choix !NoyĂ©e dans un ocĂ©an de data, cernĂ©e d’intelligence artificielle, l’espĂšce humaine est en passe de dĂ©crocher de la courbe de croissance technologique 
La grande majoritĂ© d’entre nous ont dĂ©jĂ , et de plus en plus souvent, Ă©prouvĂ© ce sentiment d’ĂȘtre dĂ©passĂ©, larguĂ©, impuissant face Ă  l’explosion des technologies. A la fois 


Lire la suite
🧠 ExpĂ©rience client — RĂ©flexe 4. PrivilĂ©gier l’intelligence naturelle.